Un dimanche au bord de la Piscine – Madeleine Wickham alias Sophie Kinsella

Dimanche dans un village anglais…

Les éditions Belfond rééditent les premières œuvres de Sophie Kinsella, sept romans publiés entre 1995 et 2001, sous le nom de Madeleine Wickham. « Un dimanche au bord de la piscine » est un donc paru en Angleterre en 1997 sous le titre « Swimming pool Sunday » et nous pouvons le découvrir aujourd’hui traduit en Français*.  

Cette double identité Sophie Kinsella/Madeleine Wickham  est une histoire assez intéressante…

Madeleine Wickham a signé son premier roman, « une partie de tennis », à 24 ans en 1994. Elle a ensuite écrit 4 autres romans qui ont rencontré un succès honorable en Angleterre, dans le genre des « Aga Saga » (du nom de la cuisinière que l’on trouve dans toutes les maisons de la middle class  britannique).  Dans les classifications de la littérature anglaise, les  « Aga saga » sont des sortes de sagas familiales décrivant la vie de la classe moyenne dans les banlieues résidentielles et les villages traditionnels d’Angleterre

En 1999, Madeleine Wickham décide de s’essayer à la  « chick lit’ » (nous sommes 2 ans après le succès britannique et planétaire de Bridget Jones).

Un peu inquiète de brouiller son image, elle  prend un pseudo pour sortir ce nouveau roman. Ce sera Sophie Kinsella (son deuxième prénom et le nom de jeune fille de sa mère)… qui connaîtra le succès que l’on sait avec son « accro du shopping ». Depuis, la « shopaholic » Becky Bloomwood est devenue une marque qui s’est déjà déclinée en 6 volumes. Et Sophie Kinsella est une star dont chaque nouveau roman est attendu avec ferveur.

Comme quoi les voix du succès littéraire sont impénétrables et il ne faut pas hésiter à s’écarter de son sillon…

Ce n’est qu’en 2004, à la sortie de Can you keep a secret (Les Petits secrets d’Emma), qu’elle révélera sa double identité d’auteure… et que ses éditeurs se mettront à rééditer allègrement les anciens romans de Madeleine Wickham, en faisant savoir qu’ils sont écrits par Sophie Kinsella !!!

Je l’ai lu pour vous et je vous dis tout

Dimanche, c’est la fête chez Ursula et Hugh Delaney : comme chaque année,  ils ouvrent leur piscine à tout le village ! Mais cette année, parmi les invités, une famille se déchire : rien ne va plus chez les Kember. Les parents, Louise et Banaby se séparent et leurs deux filles Amelia et Katy, 9 et 7 ans sont sur les nerfs.
Ce dimanche au bord de la piscine tant attendu  va tourner à la catastrophe : Katy tombe et se cogne la tête sur le plongeoir. Alors que la petite est évacuée à l’hôpital, le diagnostic est incertain, Katy va-t-elle s’en sortir ? Gardera-t-elle des séquelles de l’accident ?
Influencés par Cassian, beau et jeune avocat  à l’ambition démesurée (et accessoirement nouvel amant de Louise), les Kember décident d’intenter un procès pour négligence aux Delaney.
C’est bientôt tout le village qui va se déchirer autour de cette triste histoire, réveillant au passage les vieilles rancœurs et les ragots les plus croustillants….


Oh oui !

Ça se lit facilement et rapidement, idéalement accompagné d’une tasse de thé et de scones à la marmelade. On est en pleine Angleterre, les réunions à l’église, les soirées barbecue, la fête de l’école, les ragots, les médisances, les amours cachées… On y est, on voit même le thé en train de chauffer sur la cuisinière Aga ! Madeleine Wickham brosse un tableau de la petite bourgeoisie anglaise, dont elle égratigne (gentiment) les ridicules et le conformisme

Oh non !

On est loin de la chick lit’ et de la comédie romantique  - ce qui déçoit forcément les lectrices de Sophie Kinsella –  Madeleine Wickham se veut plus proche de la satire sociale, mais là encore on est loin du compte. Ce n’est ni grinçant ni méchant, pas très drôle non plus.  Une sorte de téléfilm du dimanche soir… produit par la BBC !

Est-ce que le mâle fait mal ?

Ce ne sont ni le mari (Banaby) ni l’amant (Cassian) de Louise Kember qui font vibrer la lectrice, mais un personnage plus discret, l’élégant et charmant avocat de Delaney : Alexis. Ce personnage secondaire, quadragénaire et sexy est une trouvaille sympathique de l’auteure. Une superbe jeune femme de son âge a des vues sur lui, mais il se trouve bêtement embringué dans une banale histoire de démon du midi… je ne vous en dis pas plus, mais c’est lui, le mâle à suivre !

On le lit ou pas

Oui, pour les fans inconditionnels de l’ambiance so british!

Les romans de « Madeleine Wickham »

  • The Tennis Party (1995)  - Un week-end entre amis (2007)
  • A Desirable Residence (1996) - Une maison de rêve  (1999)
  • Swimming Pool Sunday (1997) – Un dimanche au bord de la piscine (2013)
  • The Gatecrasher (1998) – La Madone des enterrements
  • The Wedding Girl (1999) - Drôle de mariage (2001)
  • Cocktails for Three (2000) - Cocktail club (2012)
  • Sleeping Arrangements (2001) -Des vacances inoubliables (2002)

*Pour la petite histoire, il a d’abord été publié en France chez France Loisirs en 2011 avant la réédition en novembre 2013 chez Belfond.