Coup de foudre à Austenland

Une nouvelle maison d’édition, c’est toujours une bonne nouvelle. Depuis son lancement en janvier 2013, Charleston, la nouvelle maison d’édition qui promet de nous donner « la joie de lire », a déjà fait paraître 8 romans, traductions de grands succès anglo-saxons.  Je viens de lire « Coup de foudre à Austenland », court roman américain écrit par Shannon Hale. L’ouvrage a déjà été adapté au cinéma et produit par Stéphanie Meyers en personne (oui l’auteure de Twilight! )

Je l’ai lu pour vous et je vous dis tout

Jane Hayes est une new yorkaise tout ce qu’il y a de plus typique : elle a trente-quatre ans, un bon boulot et pas mec. Du coup, quand elle se retrouve toute seule chez elle, Jane aime regarder quelques épisodes de l’adaptation pour la BBC de Pride and Prejudice, avec Colin Firth dans le rôle du légendaire Mister Darcy. C’est là où ça se corse, c’est que Jane a développé une addiction quasi pathologique pour la série et surtout pour Colin Firth, so sexy  en culotte moulante, favoris  et regard ténébreux. A tel point qu’aucun homme de la vie réelle ne lui semble à la hauteur de l’honorable gentleman austenien.  Pour la guérir de cette folie, une vieille tante lui lègue un séjour tous frais payés à Austenland, là où Jane pourra enfin vivre son rêve grandeur nature…. Et peut-être trouver son Mister Darcy à elle.

Oh oui !  
Oui, Austenland  existe ! C’est un château perdu dans la campagne, quelque part en Angleterre où l’on s’amuse à vivre comme au temps de la régence anglaise.  En arrivant, Jane doit troquer lingerie légère et jean contre grande culotte et robe longue, ça lui fait tout drôle…
On s’amuse en se projetant en même temps que l’héroïne dans le décor si familier des romans austiniens et on découvre à travers son regard les autres habitants de la grande maison…

Oh non !

Si l’idée de départ est amusante, originale, brillante – que celle qui n’a jamais rêvé d’être momentanément transportée à un bal de la gentry me jette la première pierre – j’ai été déçue par son traitement trop superficiel.

Est-ce que le mâle fait mal ?

Oui Mister Darcy fait mal. Et Colin Firth dans le rôle aussi. Ce livre en est une nouvelle preuve. Mais les ersatz proposés dans le roman… Hum ?

On le lit ou pas ?
Ce roman est une petite curiosité qui surfe sur la vague des produits dérivés austeniens. Parfait pour les inconditionnelles de Mister Darcy…