Ta vie est belle d’Isabelle Alexis

Isabelle Alexis est une romancière – et scénariste – dont j’apprécie beaucoup l’humour et les écrits. C’est à ce jour la seule auteure française de  comédies romantiques  à avoir vu ses romans adaptés pour le cinéma, donc pour moi, elle est un peu une gloire nationale !

A quelques semaines de Roland Garros, elle nous offre un nouveau roman dont le personnage masculin est un tennisman ultra craquant!

Je l’ai lu pour vous et je vous dis tout !

Un jour la vie d’Aurélie la bretonne bascule. Elle perd à la fois son job et son fiancé. Perdue, effarée, elle s’enfuit pour Paris, rejoindre son frère qu’elle n’a pas vu depuis des années. Fred est gay et joyeux. Il a une folle bande de copains et surfe sur Facebook. Justement, il découvre que sa sœur est le sosie d’une journaliste célèbre : Connie Pinson. Or cette journaliste n’est pas sur FB ! Ni une ni deux, Fred  crée pour sa sœur  un « Fake » : un faux compte  Facebook au nom de Connie Pinson.  Très vite les contacts affluent pour Aurélie la fausse Connie. On lui propose même d’interviewer un joueur de tennis célèbre, le sublime Thomas Vassy … dont elle tombe raide amoureuse.  C’est alors que la vraie Connie entre en jeu…

Oh oui !

J’aime beaucoup l’idée de départ. Une fille toute simple qui prend, via un réseau social, la vie d’une autre   – parisienne, journaliste, branchée, jamais contente –  et s’éclate. A partir de cette situation ultra-moderne, Isabelle Alexis tisse une fable humoristique et brosse avec délice les travers et manies d’un petit monde parisien qu’elle connait bien. Cette fois, elle introduit l’univers du tennis dans la partie, avec ses propres codes, son langage et… ses joueurs beaux comme des dieux. C’est léger, les répliques fusent comme des aces, les situations montent au filet, et on se demande bien qui, de Connie ou d’Aurélie va gagner la partie…

Oh non !

Ce qui m’a gênée, ce sont ces deux grandes nanas de 35 et 40 ans qui se battent pour un petit jeunot de 24 ans !

Est-ce que le mâle fait mal ?

Imaginez un athlète d’1.90m, au regard bleu foncé et au sourire aussi blanc que ses baskets neuves, doté d’éblouissantes tablettes de chocolat et qui plus est, aime s’entraîner torse nu, tous abdos dehors (je précise qu’il se mord la lèvre avant de servir… à 194 km/heure).  Vous dites quoi ? Je dis: Aïe, quel (boulet de) canon !
Oui, Thomas Vassy fait très mal ! Pour le décrire, Isabelle Alexis le dit : à l’évidence, on pouvait déranger le mot « parfait »

On le lit ou pas !

Mais oui ! Ce livre est frais comme un  coca glacé dégusté dans les gradins du  court central (en contemplant Rafa Nadal)

PS : la bio d’Isabelle Alexis, c’est ici

Isabelle Alexis
Ta vie est belle
Flammarion
346 pages