Populaire, forcément populaire !

Désormais toutes mes chroniques sont en vidéo pour un nouveau rendez-vous intitulé La comédie romantique de la semaine !
Et pour celles et ceux qui préfèrent lire, le texte (plus détaillé) se trouve juste en-dessous !

Bonsoir et bienvenue sur toniebehar.com. Cette semaine, la comédie romantique de la semaine est un film. Il s’agit de Populaire de Régis Roinsard avec Romain Duris et Déborah François.

Populaire nous offre une plongée originale dans la France des années 50 et dans l’univers méconnu des concours de dactylographie.

Je l’ai vu pour vous et je vous dis tout!

L’avenir de la jeune Rose Pamphyle semble tout tracé : épouser Maurice le garagiste, le meilleur parti de son village normand et devenir une bonne mère de famille.  Mais Rose caresse un rêve secret, le rêve à la mode de la plupart des filles des années 50 : devenir secrétaire.

Elle passe un entretien d’embauche à Lisieux et contre toute attente, décroche le job. C’est qu’elle  tape à la machine plus vite que son ombre, et Louis Echard son jeune nouveau patron, décèle en elle le potentiel d’une future championne. Il accepte de l’embaucher à condition qu’elle participe au concours de la dactylo la plus rapide de Normandie.

 Oooh Oui !

Les décors, la musique, les costumes, les attitudes, les accessoires, la lumière… Tout est reconstitué avec un réalisme et un style époustouflants qui nous rappellent les comédies romantiques américaines à la Billy Wilder.

Le couple Déborah François-Romain Duris fonctionne à merveille.  Au-delà des archétypes de la jeune et jolie ingénue et l’élégant  notable, chacun des deux personnages nous révèle une face plus complexe. Louis Echard, sportif frustré qui se transforme en coach intransigeant,  se bat-il pour Rose ou pour lui-même ? Quant à Rose le moment venu, elle se révélera plus ambitieuse, accrocheuse, et bien plus star,  qu’elle ne le laisse présager au premier abord.

Oh Non!

Le point négatif est inhérent à l’époque. La femme moderne comme on dit en 1958, rêve d’être secrétaire comme aujourd’hui elle rêve d’être star, médecin ou chef d’entreprise !
La réussite, elle la vit par procuration, à travers son patron ou son mari. Populaire dépeint sans concession cet univers macho : mais ici, c’est l’homme qui connaitra le succès à travers la réussite de la femme. 

 Est-ce que le mâle fait mal ?

Oh oui ! Aussi élégant et bien coiffé que Don Drapper dans Mad Men, Romain Duris fait carrément mal. Il porte à merveille le costume cintré, et la pochette blanche. Après l’Arnacoeur, il récidive en héros de comédie romantique de haut niveau !

On y va ou pas ?

Oui ! Et même on y court !!

Commentaires

  1. SEITZ Monica dit :

    Merci pour cette nouvelle chronique.!!! Très envie d’aller le voir!

  2. Mimi Tonie, tu devrais toi-même jouer dans une comédie romantique :)
    Et super un blog filmé, très efficace !

    Ce film a l’air appétissant, comme une comédie avec Cary Grant et Audrey Hepburn…
    Les deux comédiens ne dépareillent pas et l’affiche est à croquer.
    Besos ♥
    Jack

  3. remy dit :

    Oui Tonie ! une merveille de fraicheur ce film idéal pour être de bonne humeur !