Gans Valérie

Après des études de finance et dix ans dans la publicité, Valérie Gans met à profit son expatriation au Moyen-Orient pour se consacrer entièrement à l’écriture.

Dans ses premiers romans publiés sous le nom de Valérie McGarry chez JC Lattès, elle examine le couple sous toutes ses coutures, avec dérision et humour. Aux Éditions Générales First, elle reprend son nom de jeune fille et se lance dans la chick lit « à la française. Avec Charity Bizness, aux Éditions Payot, elle s’attaque à  l’événementiel caritatif, puis avec L’enfant des nuages, elle aborde le lourd sujet des mères porteuses, donnant tour à tour la parole au père, à la mère biologique et la mère porteuse.

Par ailleurs, Valérie Gans a été chroniqueuse pour LCI (« Place aux Livres») et Le Nouvel Economiste. Depuis janvier 2004, elle écrit des chroniques hebdomadaires pour la rubrique « livres » de Madame Figaro et travaille pour le théâtre.

http://www.valerie-gans.com

 

Bibliographie

Sous le nom de Valérie Gans
Le Chef est une femme
(Flammarion, 2012) 
Les toxiques
(Marabout, 2011)
Petits meurtres en ligne (Marabout, 2010)
L’enfant des nuages
(Payot, 2009)
Charity Bizness
(Payot, 2007)
Julia et ses Toy Boys
(First, 2006)
Une Grande Fille comme toi
(First, 2005)

Sous le nom de Valérie McGarry

Le marié était trop beau (en collaboration avec Patrick de Bourgues, Lattès, 2006)
Seule dans mon grand lit blanc
(Lattès, 2005)
Le Sac
(Lattès, 2004, et Pocket, 2005)
L’Horloge Bio
(Lattès, 2002, Pocket, 2003, et France Loisirs collection Piments)
La Vie Crumble
(Lattès, 2000, et Pocket, 2001)

Sous le nom de Chloé Miller
Amour, botox et trahison (Marabout, 2009)

 

Théâtre
Le Temps des Asperges
(co-écrit avec Fabienne Arbelot, 2008)
Adaptation française de Dinner Party de Neil Simon

Commentaires

  1. [...] de découvrir une auteure française que je ne se connaissais pas et pourtant la bibliographie de Valérie Gans est joliment fournie en romans style chick lit’! Le 15 février elle a sorti chez Flammarion une [...]

  2. Laurent dit :

    Je ne connaissais pas du tout Valérie Gans, mais intéressant. Utilise-t-elle son passé au moyen-orient dans son écriture. J’adore en ce moment Zoé Ferraris qui fait plus dans le moyen-orient que dans la comédie romantique, même si les deux protagonistes se tournent autour sans jamais se rattraper façon Harry & Sally (#dommage). Merci pour le coup de projecteur, à découvrir donc ;-)