Trop Loin pour toi (Going the distance)

Dans trop loin pour toi, il y a la scène très classique de l’aéroport, avec l’inévitable gros black de la sécu qui demande : « vous courrez derrière une nana ? Oui  – Elle a un joli cul ? – Oui – Allez-y », et le héros court comme un dératé pour retrouver celle qu’il aime.  Mais ce n’est pas la scène finale !

Garrett (Justin Long) rattrape donc Erin (Drew Barrymore)  pour lui avouer… qu’il ne veut pas que ça s’arrête entre eux. Elle ne le souhaite  pas non plus,  et c’est le début d’une relation longue distance… et ses galères !

Cette scène apparaît à peu près au tiers du film. Auparavant on a donc eu le temps de voir la rencontre d’Erin et Garrett, leur premier baiser, leur premier petit déjeuner, et leur amour qui prend vie peu à peu, timide au début, puis de plus en plus évident et charmant.

Le film prend le temps de nous montrer que ces deux là se sentent merveilleusement bien ensemble. Ils partagent le même humour, les mêmes goûts, n’ont pas peur de boire trop de bière ni de se dire les choses telles qu’elles sont … et nous, on y croit !

On y croit d’autant plus que Drew Barrymore et Justin Long ont formé un vrai couple à la ville pendant  plus de trois ans (avant de se séparer pendant le tournage du film) et l’intimité qui existe entre eux dans la vie passe vraiment à l’écran. [Que les âmes sentimentales (comme moi) se rassurent, j’ai lu ça et là sur internet qu’ils seraient aujourd’hui à nouveau ensemble !]

Nanette Burnstein, la réalisatrice du film a réalisé des documentaires avant ce premier film de fiction, et la façon dont elle traite les rapports entre les personnages, leur façon de vivre, de s’habiller, de parler est parfaitement réaliste. On peut même parler de comédie romantique « récessioniste », puisque le manque d’argent, le manque de débouchés professionnels, la crise de la presse et du disque servent de background social au film. Les héros sont confrontés à des vrais problèmes d’aujourd’hui dans lesquels on peut facilement se reconnaître.

Nous ne sommes pas dans une comédie romantique fashion avec talons vertigineux et look au cordeau. Drew Barrymore campe une aspirante journaliste en jean et tee-shirt qui jure comme un charretier, déchire aux jeux vidéo et n’a pas froid aux yeux. Avec sa jolie bouche pulpeuse maquillée de rouge, ses cheveux artistiquement décoiffée, elle reste très craquante.  Justin Long joue le boy next door new yorkais, cool et sexy juste ce qu’il faut (il ne boxe pas dans la même catégorie que Hugh Jackman ou Ashton Kutcher, soyons claire).
Trentenaires  urbains, célibataires, quelque peu ados attardés évidemment, tous deux, tentent de percer dans un métier qu’ils adorent mais qui ne leur rapporte pas énormément d’argent.

Garrett travaille dans une maison de disque qui signe des artistes commerciaux et merdiques, Erin est journaliste stagiaire dans un grand quotidien new yorkais. Stagiaire, c’est justement là où le bât blesse car son stage doit se terminer dans deux mois et ne sera pas transformé en CDI. Elle devra donc retourner d’où elle vient : à San Francisco. Elle le dit à Garrett dès leur premier petit déjeuner. Ils commencent donc une histoire légère et forcément sans engagement, ce qui leur convient parfaitement sauf que… C’est l’amour ! le vrai !

Autant dire que quand arrive le moment de la séparation, dans ce fameux  aéroport, on comprend qu’ils décident de continuer !

Ils continuent donc en se voyant de lojn en loin, avec moult textos, chat sur internet et conversions téléphonique…mais ce n’est pas vraiment tenable et il leur faudra bientôt faire des choix…

J’ai beaucoup aimé le fait que cette comédie romantique mette vraiment l’homme et la femme sur un parfait pied d’égalité professionnelle et que le film montre le point de vue des deux personnages, sans parti pris.

Ce n’est pas un film d’une originalité folle et il n’échappe pas à quelques clichés bien sentis, avec son lot de personnages secondaires truculents et complètement allumés (la sœur d’Erin, les potes de Garrett) et ses vannes en dessous de la ceinture, mais il est très bien fait et on passe vraiment un super moment en compagnie d’Erin et Garrett.

A voir !

De Nanette Burstein
Avec Justin Long, Drew Barrymore, Charlie Day, Christina Applegate, Jason Sudeikis, Ron Livingston…

PS : encore une fois je préfère le titre original : « Going the Distance » qui veut dire quelque chose comme « tenir la distance » plus approprié au sujet, plutôt qu’encore une adaptation médiocre d’un titre déjà existant (ici trop belle pour toi)

Commentaires

  1. MissBrownie dit :

    J’ai bien envie de la voir cette comédie romantique :)

  2. Tonie Behar dit :

    Bonjour Miss Doudoux ! c’est vraiment une comédie romantique réussie, le genre de truc à aller voir avec des copines ou avec son amoureux… en se félicitant de ne pas vivre à des milliers de kilomètres de lui !
    A bientôt
    Tonie