Kiss and Kill

Il est sorti hier sur les écrans. J’ai sorti le nez de l’écran de mon ordi pour aller le voir le soir même.

Le pitch : Jen Kornfeldt (Katherine Heigl), en vacances sur la Côte d’Azur, fait la connaissance de l’homme de ses rêves, le beau Spencer Aimes (Ashton Kutcher). Trois ans après cette rencontre, Spencer et Jen sont de jeunes mariés heureux à la vie paisible. Mais tout bascule le jour où un mystérieux tueur cherche à éliminer Spencer. Jen découvre alors que son mari est agent secret, un détail qu’il n’avait jamais pris la peine de mentionner….

En plus d’être un beau gosse, marié à Demi Moore, beau-père idéal, héros récurrent de comédies romantiques à succès, Ashton Kutcher est un homme intelligent. Il a compris que pour durer à Hollywood, il fallait aussi coiffer la casquette de producteur (on n’est jamais mieux servi…)

Il s’offre ici un rôle à la mesure de ses tout nouveaux muscles (il a doublé sa masse corporelle pour le film, mais attention, pas avec des frites et des glaces!) : un séduisant agent secret qui « bosse pour la bla bla bla et a une licence de bla » mais rêve de poser les armes pour vivre une vie d’américain paisible avec sa jeune et jolie épouse. On aura compris que Kiss and Kill est une comédie romantique d’action, qui offre donc la part belle au personnage masculin : musclé, rapide, mystérieux, intelligent, sexy etc.

Cela laisse malheureusement complètement à désirer du côté de l’héroïne qui ne sert ici que de faire-valoir au héros et est affublée de toutes les tares de la ravissante idiote : Jen rencontre le beau spencer, torse nu et tous abdos dehors dans l’ascenseur de l’hôtel. Il l’invite à diner. A la fin de la soirée, elle tombe ivre morte sur le lit juste après lui avoir avoué le rouge au front que :
1/ Elle vient de se faire larguer
2/Elle ne boit jamais
3/Elle mène une vie très tranquille
4/ Elle est en vacances avec papa maman
5/ C’est avec l’argent de son papa qu’elle s’est acheté sa robe
Ebloui par toute cette sincérité naïve, le beau Spencer/Ashton tombe immédiatement amoureux et lui demande de l’épouser.
Je ne sais pas pour vous, mais sincèrement j’ai du mal à m’identifier à une nunuche pareille !

Ça continue dans la même veine puisque les deux amoureux mènent enfin une vie paisible dans une quelconque banlieue cossue américaine et font gentiment ami-ami avec tous leurs voisins et collègues, sans oublier les coups de téléphone et les visites quotidiennes aux parents de Jen (Tom Selleck et Catherine O’Hara dans ce qui aurait dû être des seconds rôles savoureux) car évidement elle n’a absolument pas coupé le cordon et continue à les laisser régenter sa vie. Evidement les choses se gâteront le jour où un mystérieux tueur cherche à éliminer Spencer. Devenue femme d’un espion, la pauvre Jen se révèle toujours aussi godiche et gentille, prête suivre son héros de mari jusqu’au bout.
Les scènes d’actions et de comédie ont beau se multiplier, l’intrigue se corser jusqu’à en devenir incompréhensible, les héros rester beaux et sexy, je ne suis pas entrée complètement dans le film. J’attends bien plus d’une comédie romantique, et en premier lieu un personnage féminin bien plus consistant. Même si évidement on passe quand même un bon moment, je n’ai pas accroché.
Après Kiss and Kill cette semaine, Hollywood nous sert la même histoire la semaine avec Tom Cruise et Cameron Diaz dans Night and Day. Ce sera peut-être mieux ?

Kiss and Kill de Robert Luketic (La Revanche d’une blonde, Sa mère ou moi !, L’Abominable vérité), avec : Ashton Kutcher, Katherine Heigl, Tom Selleck et Catherine O’Hara.

Kiss and Kill sur Allociné<

Commentaires

  1. MissBrownie dit :

    J’aurai tout de même bien envie de le voir :)

  2. Tonie Behar dit :

    et tu auras raison, on passe quand même un bon moment !

  3. joey7lindley dit :

    Celui-ci m’attend dans ma DVDthèque mais par contre j’ai beaucoup aimé Night & Day!