Spellman et Associés – Lisa Lutz


Lisa Lutz a utilisé les codes du roman noir pour concocter une comédie jubilatoire sur les névroses familiales. Les Spellman, détectives à San Francisco, ont développé un tel besoin de contrôle les uns sur les autres, qu’ils n’hésitent pas à utiliser des méthodes professionnelles douteuses pour exercer leur influence. Filature, mise sur écoute, course poursuite, chantage, montage de «dossiers », échanges d’informations…tout est bon pour gagner les désopilantes « guerres Spellmaniennes » qui occupent interminablement les Spellman Senior et Junior. La fille aînée, Isabel, dite Izzy, est l’héroïne de cette comédie qui emprunte beaucoup aux codes de la chick lit’.
La mère d’Izzy rêve de la marier à un avocat, sa petite sœur Rae complote pour provoquer le départ de l’oncle Ray, buveur et joueur impénitent qui squatte chez eux depuis trop longtemps, son frère David est si parfait qu’il a forcément quelque chose à cacher.

J’ai mis un moment à entrer dans l’histoire – au début, apparemment coupable d’un crime dont on ignore tout, Izzy est interrogée par un policier dont on ignore tout, puis poursuivie en voiture par ses parents on ne sait pourquoi – je me suis finalement laissée prendre à l’humour de Lisa Lutz et à l’affection qu’elle éprouve pour ses spellman. On sent bien qu’elle se donne du mal pour qu’on les trouve irrésistibles. Personnellement, j’ai souri, mais je n’ai pas hurlé de rire comme Lauren Weisberger qui pense que c’est « le livre le plus drôle qu’elle aie lu depuis des années ».
Côté coeur, Izzy a du mal. La preuve : elle ne voit ses fiancés que comme des «futurs ex». Tombée dès la naissance dans la marmite des petites manies familiales, elle peine à s’adapter à la « vraie vie » – une vie où l’on ne fait pas d’enquête préalable sur les mœurs d’un éventuel petit ami. Le livre s’achève après que l’adorable Daniel (ex n°7), dentiste de son état, ait déclaré forfait après trois mois de relations mouvementées. Le futur ex n° 8 pointe son nez en la personne d’un flic bourru et séduisant qui ne s’en laisse pas compter.
Aux Etats Unis, les Spellmann font l’objet d’une véritable saga (4 tomes parus) et Hollywood s’est déjà emparé du concept. En france, pour l’instant, un second opus, Les Spellemann se déchaînent, a été traduit. A suivre… (si on veut)

Spellman et Associés de Liza Lutz – Albin Michel- 427 pages –  et au Livre de poche

Commentaires

  1. ladymarlene dit :

    Alors je vais être tordue. (tu as l’habitude…) autant j’adore les spelman, autant j’ai du mal à les trouver sympathiques. Je trouve Rae franchement odieuse et j’ai eu envie de lui coller des claques tout le long du livre. Mais j’aime ces bouquins, je les ai tous d’ailleurs.