Bushnell Candace

Candace Bushnell, auteur du celebrissime « Sex and the City » est avec Helen Fielding, une des créatrices du genre littéraire qu’on allait appeler « Chick lit’ « . Ce phénomène a contribué à démocratiser et rendre glamour le style de vie des jeunes urbaines célibataires.

Elle est née le 1er décembre 1958 à  Glastonbury dans le Connecticut. Après avoir abandonné ses études à la Rice University à la fin des années 70, elle mène une vie de noctambule à Manhattan et devient l’une des personnalités de la jet-set new-yorkaise ; elle fait entre autres partie des habitués du Studio 54. Plus tard, elle obtient un poste de chroniqueuse au New York Observer. En 1994, son rédacteur en chef lui demande d’écrire une chronique inspirée des aventures dont ses amis et elle parlent habituellement. Baptisée Sex and the City, la chronique tiendra tout New York en haleine. D’une plume cinglante bourrée d’humour très froid, Candace Bushnell dépeint très exactement la vie nocturne new yorkaises, les mœurs sexuelles agitées (voire glauques) de ses concitoyens, leur consommation effrénée de drogues et l’absence totale de chaleur dans les relations hommes/femmes.

Candace Bushnell a déclaré dans plusieurs interviews que Carrie Bradshaw était son alter ego et de fait, comme Bushnell, Carrie écrit une chronique sur les relations sexuelles et amoureuses, chronique apprécié par le monde de la nuit new-yorkais. De plus, elles partagent les mêmes  initiales.

Un livre tiré de ces chroniques sortira en 1997 chez Paperback.

C’est alors que la légende se met en marche. Darren Star,  auteur de séries californiennes à succès (Beverly Hills, Melrose Place, c’est lui) supplie Candace Bushnell d’accepter qu’il s’inspire d’elle et de sa chronique, pour créer une série éponyme. Sex and the City débutera  en 1998 sur HBO. A la fois auteur, scénariste, réalisateur et producteur, Darren star est un véritable homme orchestre qui donnera à la série Sex and the City le visage que tout le monde lui connait aujourd’hui. Des chroniques éparses de Candace Bushnell, il extrait quatre personnages féminins – Carrie, Samantha, Miranda et Charlotte et construit des intrigues autour de ces héroïnes (qui sont sensées représenter les différentes faces d’une seule et même femme). Il s’inspire du mode de vie gay, sexuellement libéré et très bavard, et le calque sur les quatre filles. La mayonnaise prend dès la première diffusion.  La série Sex and the City bouleverse en profondeur l’image que les femmes se font d’elles-mêmes dans le monde occidental : désormais, même (et surtout) si l’on est célibataire, on se doit d’être  glamour (les marques de vêtements et de chaussures nous définissent), on a un métier sympa et surtout une bande de copines avec qui parler très librement de sexe en sirotant des cocktails dans les bars branchés.  Mais cela n’empêche pas de rêver à un beau mariage comme au temps d’Edith Wharton. Le succès de la série augmente  la popularité déjà grandissante de Candace Bushnell. Le dernier épisode est diffusé en février 2004.

Candace Bushnell écrira ensuite un recueil de nouvelles « Four Blondes », et trois romans : « haut de gamme », « Lipstick Jungle » (adapté également en série par HBO, avec nettement moins de succès) et « One, Fifth avenue ». Le ton Bushnell est plus grinçant et moins léger que la plupart de ses consœurs de la chick lit. Ses écrits brisent le mythe du glamour avec une ironie mordante et révèlent la pauvreté sentimentale, les calculs et les bassesses de la société new yorkaise, avec un don évident pour saisir «la vérité qui tue », comme l’a souligné l’écrivain Bret Easton Ellis. On sort de la lecture de certains de ses livres comme Four blondes, Haut de gamme ou même Sex and the city, avec une impression de malaise.
Contrairement à Carrie, Candace Bushnell n’a pas épousé mister Big. A l’instar des puissantes héroïnes d’un autre de ses romans, Lipstick jungle, elle est devenue Mister Big, auteur à succès, productrice… Elle s’est marié en 2002 avec Charles Askegard, de neuf ans plus jeune qu’elle, un des danseurs principaux du New York City Ballet. Le couple vit toujours à Manhattan.

CandaceBushnelltravaillerait actuellement à un roman prévu pour 2010, sur l’adolescence de Carrie Bradshaw.

Bibliographie

  • Sex and the City (1997)
  • Sex and the City (suite) (1999)
  • Sex and the City (seconde suite) (2000)
  • Quatre Blondes (Four Blondes, 2001)
  • Big Night Out (2002)
  • Sex Sirens: Female Icons and the Power of Sexuality (2003)
  • Haut de gamme (Trading Up, 2003)
  • Lipstick Jungle (2005)
  • Cinquième Avenue (2009) (One Fifth Avenue, 2008)

 

http://www.candacebushnell.com