La double vie de pénélope B – Anne Solange Tardy

J’ai bien aimé l’histoire de Pénélope B,  petite bretonne catapultée dans le 6e arrondissement de Paris pour cause de nouveau job.
Pénélope est graphiste et passe son temps à surfer sur le net. De fil en aiguille, elle découvre les BLOGS et décide d’en ouvrir un. La voilà qui commence à raconter ses étonnements de bretonne à Paris (elle signe tous ses billet « la mouette »). Le succès est moyen. Et puis un jour, débarque son cousin Axel, dans le rôle de marraine la bonne fée, qui la relooke de pieds en cap et l’emmène dans tous les endroits hype de la capitale.
Bien qu’ ignorante des codes parisiens (ah bon, les ballerines dorées sont à la mode! Comment, Paddington n’est pas un nounours??), Pénélope apprend l’abécé de la parisienne branchée à la vitesse de l’éclair et raconte sur son blog ses folles nuits de clubbeuse, ses virées chez Zadig et Voltaire, sa coupe chez Tony & Guy. Miracle! Le nombre de visites explose, les commentaires pleuvent, les magazines féminins s’emparent du phénomène.
Une bonne nouvelle n’arrivant jamais seule, elle retrouve, au cours de ses pérégrinations nocturnes, le beau Victor de Luvigny sur lequel elle fantasmait secrètement en Bretagne. Transformée en parisienne de la hype, il la trouve très à sont goût. Tout va donc pour le mieux jusqu’au jour où le cousin Axel s’envole pour NY et Pénélope se retrouve comme Cendrillon après le bal, seule dans ses Répetto dorées, sans personne pour l’emmener danser… et plus rien à raconter sur le blog. Comment va-t-elle s’en sortir??
Anne Solange a fait preuve d’une bonne maîtrise dans la construction de ce premier roman qui revisite le mythe de Cendrillon. La structure est celle d’une comédie romantique classique (rencontre, obstacle, climax, happy end) mais c’est surtout, la toile de fond du récit, à savoir l’incursion d’une néophyte dans la blogosphère, qui est originale: on découvre la bloggeuse accro à son compteur, ses techniques de recrutement pour accroître le nombre de visites, sa journée type etc.
Cependant, l’ensemble reste un peu superficiel, certains personnages sont peu développés (je pense à Axel et de sa mère qui disparaissent au cours du récit , les copines parisiennes…).
Cela n’enlève en rien au charme de la lecture. Quelques heures de détente et d’évasion.

La double vie de pénélope B – Anne Solange Tardy – First Editions – 342 pages et chez Pocket

Anne Solange Tardy a livré la suite des aventures de Pénélope dans VIPénélope, toujours chez First.